MUNUCCLE 2020 – Bilan pédagogique

18 février 2021

Appel à projet Eureka lycéen 2019-2020

Rubrique mobilité internationale

Action « préparation et participation à la conférence internationale de Bruxelles

(MUNUCCLE) 2020 – Bilan pédagogique

La participation aux conférences Modèle Nations Unies est un élément important d’ouverture à l’international de notre lycée. En complément de la conférence que nous organisons nous même depuis plusieurs années, nous participons à des conférences extérieures, dont celle de Bruxelles. C’est en participant à des conférences extérieures que les élèves se forment à l’organisation de la conférence de Grenoble.

9 élèves ont participé à cette conférence internationale francophone et anglophone organisée par l’Ecole Européenne de Bruxelles sur le thème « remodelons notre présent pour un avenir durable ».

La participation à la conférence MUNUCLLE fait donc partie d’un projet plus vaste – les activités Modèle Nations Unies – plébiscité par toute la communauté éducative et touchant près de 50 % des élèves de notre lycée qui n’est pas un lycée international, ce qui le rend très atypique dans les lycées participant en général à ce type de conférence dans le monde. C’est une chance extraordinaire pour nos élèves dont certains partent pour la première fois à l’étranger.

Cette activité développe l’ouverture au monde, le sens civique et donne du sens aux enseignements classiques. Cette activité est pleinement complémentaire aux enseignements disciplinaires en Histoire et Géographie, Sciences de la Vie et de la Terre, Français et Anglais.

Les élèves sont pleinement acteurs de cette activité : ils se préparent de façon autonome aux divers sujets de leur comité, ils organisent entre eux des débats d’entrainement avant la conférence. Les travaux en comité sont entièrement pilotés et gérés par des élèves expérimentés. Les participants sont ainsi amenés au fur et à mesure des participations à prendre des responsabilités, des fonctions nouvelles selon leurs capacités.

Sur le plan humain, cette activité est donc extrêmement valorisante et motivante pour les élèves : prise de confiance en soi, engagement, autonomie, aide à l’orientation (découverte des métiers de la diplomatie, du droit international, de l’expertise dans les organisations internationales, les ONG, etc..).

Pour Michalina, Léa, Héloïse, Emmanuelle, Camille, Noémie, Hadrien, Clément et moi-même ainsi que pour mesdames Vieira et Bourgeat, le jeudi 3 octobre 2019 avait un goût d’Europe et de Belgique. En effet, une nouvelle aventure du nom de MUNUCCLE débutait pour nous.

Pendant quatre jours une partie de l’Externat Notre Dame s’est prêtée au jeu des conférences MUN. Dans une ambiance bonne enfant, les représentants de l’Ukraine et du Pérou ont décollé de Lyon, direction Bruxelles. Tout s’est bien passé malgré une petite frayeur pour un élève au moment du départ. Dans l’après-midi, avec des étoiles plein les yeux, les élèves ont découvert avec stupéfaction, la colossale Ecole Européenne de Bruxelles I. Au sein de son campus, quatre mille élèves de la maternelle à la terminale, ce qui implique le transport de tous les élèves par 50 autobus au quotidien ! Puis nous avons rejoint nos familles d’accueil respectives.

Le vendredi, nous avons visité l’Hémicycle du Parlement Européen puis le Parlementarium (qui est le musée interactif de l’histoire de l’Union Européenne). Le moment tant attendu par tous est arrivé à 16h, avec le lancement de la conférence par une intervention d’un haut fonctionnaire européen puis de deux politiciens du parti Volt. Après cette présentation, les élèves ont pu dîné entre comités et ainsi faire plus ample connaissance avec les autres délégués, tout en créant déjà des alliances précieuses.

Mais c’est bien le samedi que les choses sérieuses ont commencé. De 9h à 10h, les délégués ont assisté à la cérémonie d’ouverture de la conférence. A la suite de cette cérémonie, les élèves ont rejoint leur comité et ont commencé le lobbying. Une fois les résolutions et les alliances faites, les débats ont commencé. Même si certains ont vu leur amendement rejeté, tous semblaient heureux de leur journée de débat. Le soir, l’ensemble des élèves et professeurs se sont rassemblés le temps d’une soirée, organisée à l’Ecole Européenne de Bruxelles I.

Le dimanche, dernière journée de conférence -et donc synonyme de départ pour nous- était la dernière occasion de s’enrichir de ce formidable séjour. Les sept délégués ont donc vaillamment défendu leurs intérêts jusqu’au bout. Même si, pour certains, les débats furent rudes et ont vu leur clause rejetée, tous semblaient très heureux de leur dernier jour et de la conférence en général. En fin de matinée, une situation de crise a été soumise à chaque comité, afin d’évaluer la capacité à réagir des jeunes diplomates. Hadrien s’en souviendra pendant longtemps tant il a été surpris par cette simulation qu’il croyait être une information réelle au départ ! A 15h, l’Assemblée Générale commença suivi d’une cérémonie de clôture. La cérémonie finie, la petite troupe se dirigea vers l’aéroport, direction Grenoble. Plein d’énergie, Michalina « reboosta » les troupes avant le départ en avion. Mais dans l’avion l’enthousiasme de certaines se transforma en inquiétude quant à l’issue du vol, suite à quelques turbulences bien réelles. La suite du trajet fut plus calme avec le retour dans la navette. Et même si chacun d’entre nous avait envie de retrouver son lit au plus vite, nous étions encore sous le feu de cet événement qui nous marquera pour toujours.

Antoine ANDOQUE – élève de terminale

Cette année, le lycée de l’Externat Notre Dame de Grenoble participe à cette conférence pour la première fois, qui aura lieu du 4 au 6 octobre 2019. Encadrés par trois professeurs, neuf élèves de l’Externat Notre Dame ont fait le déplacement jusqu’à Bruxelles. Parmi ces neuf lycéens, sept d’entre eux auront le privilège de débattre et de représenter la délégation de l’Ukraine ou la délégation du Pérou dans les différents comités. Depuis des semaines les sept délégués se préparent à défendre vaillamment les intérêts de leurs délégations.

Cette semaine j’ai eu la chance de pouvoir interviewer deux lycéennes en pleine préparation. J’ai donc pu échanger avec Michalina qui représente l’Ukraine dans le comité anglophone et Emmanuelle qui représente le Pérou à la COP.

Quelles sont tes expériences dans les conférences MUN ?

  • Pour ce qui est de Michalina, elle a débuté les conférences MUN au collège en participant à la conférence MFGNU à Grenoble. Cela s’en est suivi par une participation à la conférence d’ILYMUN à Lyon et une deuxième conférence MFGNU.
  • Quant à Emmanuelle, elle débute les conférences MUN en tant que messagère au MFGNU puis déléguée à la conférence PALMUN à Palma et du MFGNU 2019.

Qu’est-ce que les conférences t’ont apporté jusqu’à présent ?

  • Les conférences MUN ont permis à Michalina de gagner en confiance. Grâce à ses nombreuses prises de paroles, elles lui ont aussi permis d’améliorer son niveau en anglais, notamment à l’oral. Aujourd’hui, Michalina s’intéresse davantage à l’actualité mondiale.
  • Emmanuelle a pu faire de nouvelles connaissances et s’intéresse de manière plus régulière aux informations mondiales.

Comment te prépares tu pour la conférence ?

  • Pour les deux grenobloises, la préparation est presque identique, elles récoltent des informations cruciales sur leurs pays et s’intéressent toutes deux aux actualités de la délégation qu’elles vont représenter.

Antoine ANDOQUE – élève de terminale

Avec la participation de

La Région Auvergne-Rhône-Alpes

Rechercher

Autres Actus