Externat Notre Dame | Actualité - La petite Arménie de Jennifer Anderson Externat Notre Dame | Actualité - La petite Arménie de Jennifer Anderson  


Espace réservé

se connecter
Identifiant 
Mot de passe 

Coordonnées

Externat Notre Dame
Ecole Collège Lycée
43, avenue Marcelin Berthelot
38100 GRENOBLE
Newsletters
Gestion abonnement newsletter
Un chemin d'exigence pour travailler et vivre ensemble...

Actualités

Recherche par catégorie
Indifférent Activités périscolaires (01 articles) Evénements (07 articles) la vie à l'END (09 articles) Mon Externat (04 articles) Orientation B.D.I. (01 articles) Les Rencontres (06 articles) Modèle des Nations Unies (28 articles) Erasmus + (02 articles) Les concours et les prix (03 articles) Les voyages (06 articles) Les calendriers (01 articles) Les actions Développement Durable (02 articles) Option Arts Plastiques (05 articles) option Musique (05 articles) Option Théâtre (03 articles) C.D.I. (26 articles) APEL (04 articles) Journal Le P'tit Externat (03 articles) Le Primaire (04 articles) Expositions (05 articles) Restauration (02 articles) Activités sportives (EPS) - Tournois (05 articles) Collège au cinéma (01 articles) Les articles dans le Dauphiné Libéré (20 articles)

Derniers Articles
Articles 17 à 24 (172 au total)

 
La petite Arménie de Jennifer Anderson
Mis à jour le 25 mars 2019

La petite Arménie de Jennifer Anderson Jeudi 6 décembre 2018, Jennifer Anderson nous a conté avec une musicienne, Chrystelle Blanc-Lanaut, La petite Arménie. Ce spectacle est à l’origine une commande de la ville pour les cent ans du génocide arménien.

Nous avons rencontré la comédienne afin qu’elle nous trace le contexte du spectacle deux jours auparavant, à l’amphithéâtre de l’Externat Notre Dame. Elle nous a expliqué qu’elle était partie de témoignages pour faire un récit de vie. Elle a voulu faire ressentir les émotions de ces gens qui ont fui l’Arménie.

Le spectacle porte donc sur les premiers réfugiés arméniens du génocide de 1915 pendant la première guerre mondiale. Ces hommes, femmes, enfants sont venus s’installer dans un quartier de Saint Martin d’Hères : la Croix Rouge qui n’est à la base qu’une vaste étendue de champs.

Le récit que nous a relaté Jennifer Anderson est à la fois fictionnel et réaliste. Le spectacle est composé d’un récit cadre et de petites histoires enchâssées qui viennent couper le grand récit. Nous avons suivi en parallèle l’histoire de trois enfants arméniens sur un bateau et la naissance d’un quartier.
Le son de la flûte traversière est à la fois joyeux et nostalgique. Il exprime des émotions indéfinissables avec les mots, c’est une seconde voix.

J’ai aimé ce spectacle, je me suis laissée porter par la voix et la musique. Je me suis imaginée l’histoire. J’aurais pu fermer les yeux et seulement écouter.
J’ai aimé le travail de la conteuse qui a récolté pendant six mois des témoignages d’arméniens avant de passer à la rédaction durant les quatre mois suivants.
Iloa et Agathe, élèves de 3ème4



Télécharger le fichier
Cet article est au format PDF,
Cliquer ici pour télécharger le document.

[ PDF : 485 Ko ]
 
 
  Direction Diocésaine de l'Enseignement Catholique de l'Isère - DDEC 38