Externat Notre Dame | Actualité - Autour du livre de Ghislaine Herbéra intitulé Externat Notre Dame | Actualité - Autour du livre de Ghislaine Herbéra intitulé  


Espace réservé

se connecter
Identifiant 
Mot de passe 

Coordonnées

Externat Notre Dame
Ecole Collège Lycée
43, avenue Marcelin Berthelot
38100 GRENOBLE
Newsletters
Gestion abonnement newsletter
Un chemin d'exigence pour travailler et vivre ensemble...

Actualités

Recherche par catégorie
Indifférent Activités périscolaires (01 articles) Evénements (05 articles) la vie à l'END (16 articles) Mon Externat (02 articles) Inscription d'élèves (01 articles) Orientation B.D.I. (02 articles) Les Rencontres (05 articles) Modèle des Nations Unies (22 articles) Les concours et les prix (06 articles) Les voyages (05 articles) Les calendriers (01 articles) Les actions Développement Durable (02 articles) Option Arts Plastiques (09 articles) option Musique (05 articles) Option Théâtre (04 articles) C.D.I. (36 articles) La rentrée scolaire (03 articles) APEL (07 articles) Journal Le P'tit Externat (01 articles) Le Primaire (06 articles) Expositions (09 articles) Restauration (02 articles) Activités sportives (EPS) - Tournois (04 articles) Collège au cinéma (01 articles) Les articles dans le Dauphiné Libéré (17 articles)

Derniers Articles
Articles 1 à 8 (189 au total)

 
Autour du livre de Ghislaine Herbéra intitulé "Monsieur Cent Têtes" Mars 2018
Mis à jour le 16 mars 2018
Catégorie C.D.I.

Autour du livre de Ghislaine Herbéra intitulé A partir du livre de Ghislaine Herbéra intitulé "Monsieur Cent Têtes"
les élèves de 4e5 ont écrit des textes fantastiques.

Venez vite les découvrir au CDI !



Voici trois exemples (Voir les documents au format PDF en bas de l'article)


La malédiction du chaman

Mathieu, yeux noirs comme la nuit et des cheveux châtains vit avec ses parents à Grenoble depuis déjà dix-huit ans. Il rêve d’emménager avec sa petite amie Chloé. Ainé d’une famille recomposée, il a une sœur de seize ans ainsi qu’un demi-frère de dix ans. Quelques semaines avant le déménagement, sa mère lui demande s’il veut récupérer quelques-uns de ses affaires d’enfance au grenier. Mathieu monte les marches. Quand il ouvre la trappe, il est accueilli par un banc de poussière. Son regard se pose sur la vielle malle de son grand père qui est éclairée par une faible lueur fantomatique. Il se dirige vers elle et l’ouvre. C’est là qu’il tombe nez à nez avec un masque à l’apparence plutôt effrayante.
Il le scrute, le prend entre ses mains et souffle dessus pour ôter la poussière. Il sent qu’une puissance étrange émane de cet objet. Il est comme hypnotisé par cette force inconnue. Mathieu croit voir les lèvres de celui¬-ci remuer tout en formant un mot silencieux : vengeance. Il se sent aspiré vers une chute inexorable sans fin lorsque la voix de sa mère le ramène soudain à la réalité. Il descend les escaliers rapidement en tenant toujours le masque dans sa main. L’objet maléfique le conduit tout droit chez ses grands-parents.
Après une heure de recherche dans la cave (véritable musée historique), Mathieu retrouve le carnet de bord de son grand père décédé il y a quatre ans. Un chapitre attire son regard : « quatorze août mille neuf cent quatre vingt sept expédition au Mexique, rencontre avec le peuple rio mayo ». Au fil des pages, il apprend que son aïeul a volé le masque lors d’une cérémonie de rite. Il dit qu’il s’est aussi un évènement étrange après le vol de celui-ci. Il n’avait plus goût à la vie et ne voulait plus sortir de chez lui. Mathieu prend le carnet pour lire la suite à la maison.
Sur le chemin du retour, il croise Chloé. Ils échangent quelques mots, mais quelque chose cloche... Chloé n’a pas l’air contente de le voir. Elle met fin à la conversation sous prétexte qu’il n’est pas de bonne humeur. Mathieu arrive chez lui quelque peu ébranlé. Le repas se passe très mal : sa mère ne fait que lui reprocher son attitude et sa sœur lui fait des reproches la moitié du temps. Quant à son beau-père, il part avant le dessert bientôt suivit par toute la famille.
La vie de Mathieu devient vite un enfer : ses parents ne lui font plus confiance, Chloé a décidé de suspendre leur relation et d’annuler le déménagement et dès qu’il voit quelqu’un il a l’impression que cette personne lui veut du mal. Un jour il tombe nez à nez avec le livre de son grand père : « le seul moyen d’arrêter la malédiction est de remettre l’objet volé là où celle-ci a commencée». Mathieu va au grenier, met l’objet maudit dans la malle, redescend dans sa chambre, et, pris d’une soudaine fatigue, s’endort net sur son lit.

Lorsqu’il se réveille, il prend compte que ce n’est sûrement qu’un rêve et envoit un message à Chloé. Mais quelque minute plus tard elle lui répond : « Je croyais que notre relation était suspendue... »

FIN
Clarisse VALYI
Noémie KERAVAL



Destination double

Aujourd’hui, c’est mon jour ou plutôt mon anniversaire, j’ai dix-huit ans ! C’est incroyable comme le temps passe vite ! Mes parents m’ont offert un voyage au Burkina Faso. Je suis vraiment heureuse car je ne m’attendais pas à cela. C’est original cette destination je vais en Afrique ! A l’aéroport je suis excitée. Je remercie encore une fois mon père et ma mère venus m’accompagner et je me dirige vers l’avion ma valise à la main. Après plusieurs heures de vol, je peux enfin poser les pieds sur cette terre aride. Je récupère mon bagage et me dirige vers la sortie. Au loin, j’aperçois une silhouette avec des oreilles pointues. On aurait dit un elfe. Nos regards se croisent et la femme part en courant. Cette image me trotte dans la tête jusqu’à mon arrivée au village. J’atteints les premières maisons quand soudain une main se pose sur mon épaule. Je me retourne et lui dit « bonjour ». C’est une grande femme aux yeux très foncés. En discutant j’apprends qu’elle s’appelle Irma. Dans ce peuple chaque famille a un masque qui se passe de génération en génération. Elle, n’a pas la chance de le porter car c’est sa sœur aînée Amel qui a le privilège. Elle est morte et depuis personne n’ose le toucher. Irma m’invite chez elle et me présente sa famille : sa mère, son père et son petit frère. Soudain j’aperçois un socle et je vois l’objet dont Irma me parlait. Ce que sa sœur se mettait sur le visage. Il m’attire mais en même temps un sentiment de frayeur s’empare de moi. En me voyant m’approcher, Irma me dit que c’est un objet sacré et que si un être, autre que l’élu, le porte une malédiction le hantera. Après cela, nous mangeons et allons nous coucher. C’est silencieux l’Afrique comparée à Paris. Cette nuit là je n’arrive pas à dormir. Je me lève et observe le masque de plus près. Je le touche et soudain une ombre apparait c’est…mon double ! Les mêmes cheveux, les mêmes yeux et surtout la même expression de visage. La peur m’envahie et je tombe. Quand j’ouvre les yeux, il est toujours là. Le soleil se lève et d’un seul coup, plus rien. Je tremble. Irma ne comprend pas. J’ai beau lui expliquer ce que j’ai vu, elle me dit que c’est un cauchemar. Je repense à ce qu’elle m’a dit au sujet de cette malédiction. Peut-être n’aurais-je jamais les réponses que j’attends. Je dois partir.
Agathe




Le masque ensorcelé

Dans la banlieue Grenobloise vit Romane, une adolescente d’une quinzaine d’années .C’est une jeune fille plutôt grande et vue comme courageuse. Elle est une passionnée d’aventures. Un jour, celle-ci part avec sa famille pour les vacances .Elle va en Nouvelle-Guinée plus précisément en Papouasie, dans le but de découvrir une culture, celle du peuple Asaro. Après un long voyage, Romane, sa sœur et ses parents arrivent dans un petit aéroport. Un groupe de quatre à cinq personnes les accueillent pour les emmener en voiture. Trente minutes plus tard, ils aperçoivent des huttes et des individus recouvertes de boue blanche avec de longs bambous au bout des doigts .Ils remarquent tout de suite leur allure étrange. En arrivant, le petit peuple entame une danse de bienvenue. Une personne âgée s’approche d’eux. Elle commence à leur parler dans une langue que Romane ne comprend pas .Puis, elle leur fait visiter son petit village. A la fin du tour, ils entrent dans une hutte pas comme les autres. Celle-ci est géante mais surtout magnifique. Elle est brodée de fils d’or et surveillée par deux êtres imposants. A l’intérieur, se trouve un masque au visage grognon ; personne n’a le droit de s’en approcher. Il commence à se faire tard. La famille fatigue et s’endort. En pleine nuit, l’adolescente est réveillée par des bruits étranges. Elle regarde autour d’elle, aucune réaction des autres. Intriguée, elle sort et va voir d’où provient ce raffut. A moitié endormi, elle voit le masque passer rapidement à un mètre d’elle. Il y a comme une force qui l’entraine à le suivre. Il s’enfuit vers la jungle. A l’intérieur de celle-ci, il fait très sombre et la végétation est dense. Soudainement, une averse s’abat. La pluie claque sur le sol, les branches des arbres tombent. Le masque est là, au dessus de sa tête. Un coup de tonnerre retentit, Romane est apeurée. En courant, elle retourne vers le village. L’adolescente marche vers la merveilleuse hutte, elle y entre. Il est là, le terrifiant objet, il est à sa place. Elle ne comprend rien pourtant elle l’a bien vu. Romane retourne se coucher perturbée. Le lendemain, elle ne dit rien à personne. Elle décide de retourner dans la forêt où elle a passé une partie de la nuit. Mais là, il n’y a aucune trace de la tempête. La jeune fille ne sait toujours pas si ce qu’elle a vécu hier est un rêve ou la réalité.
Fin
Eline Doridant
Zélie Gallezot




Fichiers associés:
 
 
  Direction Diocésaine de l'Enseignement Catholique de l'Isère - DDEC 38